5 actions pour soutenir les femmes qui souffrent en silence durant Ramadan

Pendant le mois de Ramadan, il y a beaucoup de femmes qui souffrent en silence par pudeur ou juste par peur du regard des autres. On les oublie mais il est important de penser à celles :

  • qui souffrent de douleurs chroniques
  • qui ont des problèmes de santé mentale
  • qui sont encore à l’école et se mettent la pression
  • qui sont mères, qui sont enceintes et/ou qui allaitent
  • qui luttent ou se remettent d’un trouble de l’alimentation
  • qui ne peuvent pas jeûner pour quelque raison que ce soit
  • qui n’osent pas dire à leur famille qu’elles sont musulmanes
  • qui font des crises d’angoisse car leur charge mentale est trop grande
  • qui gèrent des conflits familiaux et n’arrivent pas à profiter de ce mois
  • qui vivent seules et ne peuvent pas passer le ramadan avec leurs proches
  • qui travaillent et qui angoissent des longues journées qu’elles doivent assumer
  • qui ont des baisses de foi qui leur fait croire qu’elles sont de « mauvaises musulmanes »

Soyons conscientes que durant le mois de Ramadan, beaucoup de femmes souffrent en silence et en ont même honte pour certaines. Il s’agit peut-être de ta maman, de ta sœur, de ta tante ou de ta collègue. T’es-tu déjà demandé comment se sentais réellement les femmes autour de toi ?

Généralement durant ce mois béni, ce sont les femmes qui rendent le jeûne plus facile pour tout le monde en supportant le fardeau de la cuisine, du nettoyage, des courses, des repas, des cours religieux pour elles ainsi que pour les enfants, des invitations familiales et de tout le reste.

Les femmes méritent aussi de vivre un mois de Ramadan plus apaisé et la première chose que nous pouvons faire pour les aider est d’être consciente de la charge mentale de chacune de nos sœurs durant le mois de Ramadan et la fête de l’Eid al-Fitr. Il est vrai qu’il y a aussi des hommes merveilleux qui sont de véritables soutiens (qu’Allah les en récompense grandement) mais c’est la réalité d’une grande majorité des foyers actuellement.

Alors quoi faire pour aider les femmes qui souffrent en silence ?

  1. Invoque sincèrement pour toutes les merveilleuses femmes qui t’entourent.
  2. Félicite ta maman, tes sœurs, tes cousines et tes voisines pour leurs efforts. Reconnais leur engagement et offre-leur de la considération. Sourire garantie.
  3. Valorise leurs efforts en leur rappelant que Allah est satisfait de toute personne qui est utile et que s’occuper de leur foyer est une noble tâche qui est grandement récompensée par Allah.
  4. Remercie-les de faire attention à leur famille et à leur entourage. Dis-leur que tu es heureuse qu’elle fasse partie de ta vie. Mets de la joie dans leurs cœurs, c’est une belle aumône tellement simple mais si impactant à faire.
  1. Rappelle-leur que tu es présente si elles ont besoin de soutien, d’une écoute ou d’aide. Le soutien moral est un cadeau inestimable car l’une des souffrances qui créent des ravages dans le cœur de beaucoup de femmes est le fait de sentir seule et de n’avoir personne sur qui s’appuyer.
Écrit par : Nadia Hammoudi

Écrit par : Nadia Hammoudi

Nadia Hammoudi est la fondatrice du projet ETRE MUSULMANE.
Thérapeute et formatrice, elle accompagne les femmes qui désirent (re)mettre Allah au centre
de leur vie dans le cadre d’accompagnements individuels et de formations depuis 2016.

Partage cet article si tu penses qu’il peut être utile à une sœur que tu aimes

Qu'Allah nous permette d'être un bien les unes pour les autres

Retour haut de page